Ragno réinvente les anciens carreaux marocains avec Mélange

Ragno réinvente les anciens carreaux marocains avec Mélange

Les couleurs et la lumière des carreaux marocains de facture artisanale reprennent vie grâce à la nouvelle collection Mélange réalisée en un seul format décliné en neuf nuances intenses pour pouvoir composer sur les murs des schémas de pose empreints de douceur.
 

Il était une fois une histoire qui, au lieu d'être racontée par des mots à lire confortablement installés dans notre fauteuil préféré, se lisait au toucher, en effleurant du bout des doigts une surface délicatement imparfaite qui constitue justement l'aspect le plus fascinant et le plus « parlant » de tout le récit.

C'est l'histoire de Mélange et aussi des cinq autres collections que Ragno a rassemblées dans le recueil intitulé Storie. Des matériaux anciens y sont évoqués ; on y découvre des poudres d'ateliers d'artisans et de longues journées de dur labeur où chaque geste est pesé.

Par le biais des collections Storie, nous marchons sur les traces d'une tradition avec lesquelles aujourd'hui nous avons hâte de renouer dans nos habitations modernes et fonctionnelles. Comme les autres collections du recueil, Mélange traduit en céramique industrielle un souvenir lointain, consolidé par des siècles d'activité manuelle.

À la seule évocation de carreaux marocains, il ne peut que vous revenir à l'esprit, entre souvenir et imagination, un mélange de couleurs intenses et de surfaces brillantes caractérisé par une patine vitreuse irrégulière, lisible en trois dimensions et réactif à la lumière à tout moment de la journée.

Le format 10x10, décliné en neuf variantes chromatiques portant des noms évoquant une atmosphère bien particulière (Oltremare, Acquamarina, Bianco, Bordeaux, Beige, Teal, Kaki, Glicine, Nero) compose sur le mur un schéma de pose à la fois régulier et dynamique.

Cet effet est obtenu grâce à la solution technologique adoptée pour définir les bords de chaque élément, qui sont parfaitement droits tout en présentant une irrégularité sciemment réalisée.

L’imperfection devient donc une caractéristique esthétique dominante, au point de se manifester aussi dans des détails qui ne peuvent se voir une fois la pose terminée. En effet, sur le dos des carreaux, il manque çà et là un peu de matériau pour simuler les coups de ciseau que l'artisan donnait autrefois dans la finition du modèle de céramique dont s'inspire la collection Mélange.

Enfin, la modernité de cette proposition réside dans la réinterprétation d'un héritage artisanal important par le biais d'atouts technologiques attribués au nouveau matériau : si son esthétique se veut changeante, ses caractéristiques de résistance, d'imperméabilité, de nettoyabilité, de stabilité de la finition et de la couleur sont loin de l'être.

Vous pourriez également être intéressé par

En cliquant sur « Envoyer », je déclare avoir au moins 14 ans et je consens au traitement de mes données à caractère personnel pour l'inscription à la newsletter, conformément à l'art. 2.4 de lanote d'information