Cocciopesto de Ragno traduit en céramique la beauté d'une matière ancienne

Cocciopesto de Ragno traduit en céramique la beauté d'une matière ancienne


Des morceaux de vieilles tuiles et briques font vibrer la surface de la pâte céramique
 

L'art de la récupération, dans le bâtiment et autres secteurs d'activité, a aujourd'hui le vent en poupe, et pourtant ses origines remontent à longtemps, étroitement liées à la production artisanale.

Prenons, par exemple, le cocciopesto (briques broyées). Ce revêtement mural est imperméable et très résistant. Ses propriétés technologiques sont tellement sensationnelles que, à ses origines dans la Rome antique, cette matière est choisie pour recouvrir les façades des bâtiments à Venise, où l'eau salée continue à les dégrader pendant tout leur cycle de vie.

La composition du cocciopesto nous raconte une histoire unique et intéressante sur la récupération des déchets. En effet, sa recette utilise des morceaux de vieilles tuiles et briques, réduits en poussières, qu'elle mélange à la chaux et à l'eau pour obtenir un enduit granuleux et coloré, malléable et simple à appliquer en plusieurs couches sur les surfaces verticales.

Ragno interprète cette tradition ancienne de la construction en donnant à la collection de revêtements muraux Cocciopesto quelques-unes des caractéristiques essentielles de l'ancien mélange à base de briques.

Nous avons voulu conserver l'application murale typique en transformant l'enduit traditionnel en dalles de grandes dimensions : 40x120 cm, épaisseur de 6 mm, un format polyvalent, léger et simple à manipuler.

Cinq versions couleurs flanquent l'ancienne matière d'une esthétique moderne et lumineuse, qui sied parfaitement à la création de murs immenses dans les cadres résidentiels et commerciaux, où l'atmosphère est suave, intime et séduisante. Disponible en Antracite, Avorio, Bianco, Grigio et Cotto, cette dernière couleur étant étroitement liée aux origines du cocciopesto.

Les décors et les structures de la collection suivent la même recherche conceptuelle, mais adoptent des acceptions esthétiques différentes, en mesure de raconter les multiples sens de la matière d'origine.

Si les structures tridimensionnelles ArenaetClass déclarent le lien du cocciopesto avec la terre et avec la matière réduite en granulés, la première donne l'impression d'ondulations laissées par un râteau, alors que la seconde traduit dans une nouvelle optique les formats hexagonaux. Caleido, Opera et Botanico, par contre, dessinent le passage du temps sur la surface, en voilant les motifs ornementaux d'une patine légère et en adoptant les tendances actuelles de la déco qui privilégient les formes géométriques et les fleurs.

Jetez un coup d'œil à la galerie photos et laissez-vous inspirer par la beauté ancestrale de cette collection.

  • Cocciopesto: la céramique redécouvre l'art de la récupération
  • Cocciopesto: la céramique redécouvre l'art de la récupération
  • Cocciopesto: la céramique redécouvre l'art de la récupération
  • Cocciopesto: la céramique redécouvre l'art de la récupération
  • Cocciopesto: la céramique redécouvre l'art de la récupération
  • Cocciopesto: la céramique redécouvre l'art de la récupération
  • Cocciopesto: la céramique redécouvre l'art de la récupération
  • Cocciopesto: la céramique redécouvre l'art de la récupération
  • Cocciopesto: la céramique redécouvre l'art de la récupération
  • Cocciopesto: la céramique redécouvre l'art de la récupération
  • Cocciopesto: la céramique redécouvre l'art de la récupération
  • Cocciopesto: la céramique redécouvre l'art de la récupération
  • Cocciopesto: la céramique redécouvre l'art de la récupération

Vous pourriez également être intéressé par

En cliquant sur « Envoyer », je déclare avoir au moins 14 ans et je consens au traitement de mes données à caractère personnel pour l'inscription à la newsletter, conformément à l'art. 2.4 de lanote d'information